Une information à partager ? Vous pouvez nous contacter !     

 

 


Elles rêvaient d’être mannequins, elles y ont cru très fort, avant de tomber de haut. Piégées à leur insu par des agences bidon, elles s’en sont tirées avec un portefeuille très allégé et un rêve brisé.
 
Vicky a investi son argent dans une agence fictive.
 
 
Elle nous raconte son histoire :
 
 
« Jamais je ne serai top modèle, je sais que ne suis pas suffisamment grande pour ça.
Mais devenir mannequin et connaître ce monde de paillettes, j’en rêve depuis l’enfance.
Je ne compte plus les heures passées devant le miroir, à me faire belle et me pomponner jusqu’au bout des ongles. »
 
JF cherche agence :
« Il y a deux ans, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de concrétiser ce rêve de toujours. Ne sachant pas trop par où commencer, j’ai placé une petite annonce sur des forums et des sites Internet. J’ai ensuite été contactée par des photographes amateurs ou étudiants.
Ce n’était pas exactement ce que j’espérais, mais l’un d’eux a su me convaincre, me disant que cela me ferait des photos gratuites pour mon book. Trop tentant pour refuser! Je l’ai rapidement regretté: le photographe en question avait d’autres idées derrière la tête. Je me suis jurée qu’on ne m’y reprendrait plus. »
 
Tout a un prix :
« Un jour, j’ai reçu par e-mail une invitation à participer à un casting. Il émanait d’une agence de mannequins. J’ai foncé tête baissée. J’ai rempli un formulaire, passé une première interview pour faire connaissance. Ils m’ont demandé de marcher un peu… L’affaire était dans le sac. J’ai signé mon contrat le jour même. Et c’est seulement à ce moment-là que les chiffres sont tombés: 300 € pour un portfolio, 400 € pour six cours de maintien. Je ne m’y attendais pas, mais j’ai accepté. Essayant de me convaincre que c’était normal de commencer par investir, si je voulais atteindre mon objectif. »
 
Un garage converti en studio :
« Tout m’a d’emblée semblé très « amateur – petit budget ».
D’après la responsable, cela s’expliquait par le fait que l’agence venait tout juste d’ouvrir.
Elle avait une explication pour tout. Pour mon portfolio, on a fait les photos dans un garage converti en studio pour l’occasion. La femme du photographe faisait office de maquilleuse.
J’ai dû apporter mes propres tenues pour ne pas décupler les frais. Cela faisait des années que je rêvais de poser en maillot pour un magazine. Dès qu’elle sentait poindre mes doutes, elle me susurrait: ‘Pense à ton rêve. Je connais les bonnes personnes qui pourront t’aider.' »
 
L’agence avait disparu :
« Puis du jour au lendemain, plus de nouvelles. Aucune réponse à mes mails, SMS et messages téléphoniques. Très vite, leur ligne téléphonique a été désactivée. L’agence avait disparu en fumée. J’étais furieuse, blessée et terriblement déçue. La responsable avait réussi à me persuader que nous étions amies, et j’avais cru à ses belles paroles. Aujourd’hui, j’ai relégué mon rêve aux oubliettes. »
 
 
 
REACTIONS SUR FACEBOOK :
>> Mauvaises Expériences dans la Mode, le Mannequinat et la Photographie <<

 113 visites sur cette page.

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Vous faire connaitre gratuitement sur ce site ? Contactez-nous !

Les commentaires sont fermés.