Une information à partager ? Vous pouvez nous contacter !     

 

 

 
 
Le 22 décembre 2012, Cyrielle Picard était couronnée Reine des Neiges.
 
Élue par le jury, elle était également arrivée première des votes du Public, faisant ainsi l’unanimité.
 
L’élection (de la Reine de Neiges) est organisée par le comité Etinc’elles, une association située dans le département de l’Isère (38).
 
L’interview de Cyrielle a été réalisée par son comité, et sa diffusion se trouve sur notre site avec l’accord de celui-ci. Site du comité : www.comite-etincelles.com
 
 
Voici son interview :

 
 
Que fais-tu dans la vie ?
 
Je suis en 1ère année en licence de chimie à Grenoble et je suis également des cours de 2eme année pour m’avancer dans mes études. A côté de mes études, je garde ma forme en faisant des activités et également travail le week-end pour pouvoir financer mes études et pour me faire plaisir.
 
 
Quelles sont tes passions dans la vie ?
 
J’ai plusieurs passions dans la vie. Tout d’abord la danse que je pratique depuis que j’ai 3 ans et qui perdure depuis toutes ces années. J’ai eu l’ambition de faire 7 ans de conservatoire régional à Grenoble pour perfectionner ma passion. J’ai pu faire plusieurs danses, comme le classique, le contemporain, le jazz et le moderne. Durant 2 ans, j’ai exercé le piano car je souhaitais faire de l’orgue. N’ayant pas le temps avec mes études, j’ai du arrêter et faire un choix.
A mes heures perdu entre mon travail et mes activités pour me détendre j’aime lire, me plonger dans un bouquin fantastique et m’évader dans un autre monde.

 
 
Quelle est ta plus grande qualité et ton plus grand défaut ?
 
Mes plus grandes qualités sont je pense mon naturelle, ma générosité, ma simplicité et l’ambition.
 
Pour ce qu’y est de mon défaut c’est le manque de confiance en moi. Je n’ai pas confiance dans ce que j’entreprends sauf dans la danse où je suis sur.
 
C’est dur de s’auto-évaluer car on ne sait pas si c’est vraiment le cas, pour répondre à cette question j’ai fait appel a mon entourage avec les qualités qu’ils me donneraient. Également j’ai fait avec mon ressenti sur moi-même.

 
 
Ce que tu détestes le plus dans le monde ?
 
Ce que je déteste dans le monde c’est la méchanceté et l’hypocrisie. Malheureusement, il faut de tout pour faire un monde et on ne pourra pas le changer. Pour cela il faut faire avec et surtout vivre avec.
 
Il faut plutôt se concentrer sur ce qui nous rend heureux et vivre avec ceux qui nous sont chers.

 
 
A qui aimerais-tu ressembler ?
 
Je n’ai pas de personne à qui j’aimerais ressembler. Chaque personne est comme elle avec des défauts et des qualités.
 
 
Quelles ont été tes motivations pour te présenter à l’élection de la reine des Neiges ?
 
J’ai souhaité me présenter à Reine des Neiges, tout d’abord parce que j’aime le monde de la mode également cette élection n’a pas de critère de taille. Elle permet de mettre en valeur des femmes sans prendre en compte la morphologie. Egalement c’était un défi personnel car je manque de confiance en moi et je suis timide. Je voulais vaincre tout ça.
 
 
Quelle est ton meilleur souvenir de cette année ?
 
Je n’ai pas qu’un souvenir mais j’ai en souvenir toute l’aventure que j’ai pu vivre durant cette année. Le commencement, par les répétitions jusqu’à la remise de mon écharpe à celle qui me succédera.
 
Grâce au comité, j’ai eu la chance de participer à plusieurs élections en temps qu’invité et hôtesse. J’ai rencontré de nombreuses personnes qui on la même envie que moi et le même plaisir d’être sur scène, Miss Isère, Miss FranceOrganes, les Mademoiselles. Également à des défilés et des concours. Je garderais à jamais cette expérience qui m’a été offerte.

 
 
Que penses-tu de l’ambiance qui règne dans les coulisses d’une élection ?
 
L’ambiance est conviviale et joyeuse. On apprend toute à se connaître, on est sur un même pied d’égalité.
Durant les répétitions, on s’aide pour apprendre les chorégraphies ou pour la manière de défilé etc.
Il y a aucune rivalité. La tension et le stress est ressenti le jour de l’élection car on a toute peur de monter sur scène, de tomber… Mais l’essentiel est que l’amusement et les rires sont toujours au rendez-vous entre nous et jusqu’au dernier moment avant de rentrer sur scène, on est là pour s’aider.

 
 
Penses-tu que ce parcours de miss t’apportera du plus dans le domaine professionnel et personnel ?
 
Dans le domaine professionnel : Le parcours de miss m’a considérablement apporté car maintenant grâce au discours, aux manifestations, j’ai pris de l’assurance pour m’exprimer, également au niveau de la posture à avoir (même si j’ai encore un peu de mal avec mes épaules).
 
Dans le domaine personnel : Etre miss m’a sérieusement aidé à vaincre ma timidité et à avoir confiance en moi surtout pour défiler et monter sur scène.

 
 
Merci pour cet entretien.
 
Pour finir cette interview, je voudrais remercier tout le comité qui m’a beaucoup épaulé cette année. Ils ont toujours été là pour nous. Etinc’elles est une grande famille. « Lorsqu’on devient une Etinc’elle, on le reste à jamais »
 
 
Photo réalisée par Philippe Guilloud.
www.Philippe-Guilloud.book.fr

 

 200 visites sur cette page.

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Vous faire connaitre gratuitement sur ce site ? Contactez-nous !

Les commentaires sont fermés.